RECOMMANDATION


RECOMMANDATION
RECOMMANDATION

RECOMMANDATI

Acte par lequel, au Moyen Âge, une personne faible entrait dans la «mainbour» (à la fois autorité et protection) d’un homme puissant; c’est de cette opération (en latin: commendatio ) que vient l’expression «se recommander de quelqu’un...» ou... «auprès de quelqu’un».

Issu du droit corporatif des orfèvres, le terme désigne également le billet par lequel autrefois le clerc des orfèvres avertissait les membres de la corporation d’arrêter les individus qui leur présenteraient en vente des objets volés, que décrivait la recommandation.

En droit pénal, la recommandation sur écrou est l’acte par lequel un créancier, titulaire d’une créance protégée par la contrainte par corps, déclare s’opposer à la mise en liberté de son débiteur déjà incarcéré pour une autre cause; cet acte émanant du comptable du Trésor chargé du recouvrement de la créance et adressé au procureur de la République fait obstacle à la libération du débiteur.

Enfin, en droit international, la recommandation est la norme édictée par une organisation internationale; elle ne comporte aucune obligation juridique directe pour les États qui en font partie — par exemple, recommandation de l’Assemblée générale des Nations unies —, elle peut néanmoins avoir des conséquences juridiques indirectes et elle constitue, à cet égard, un titre juridique imparfait pouvant, par exemple, prouver la bonne foi ou justifier de certains avantages accordés par l’organisation intéressée.

recommandation [ r(ə)kɔmɑ̃dasjɔ̃ ] n. f.
• 1150; de recommander
1Action de recommander (qqn); paroles, écrit par lesquels on recommande. appui, protection; parrainage; fam. piston. Recommandation chaleureuse. Solliciter une recommandation. Un colonel « accessible aux recommandations » (Maurois ). Mot, lettre de recommandation.
Relig. cathol. Recommandation de l'âme : ensemble de prières pour les mourants.
2Action de désigner (qqch.) à l'attention favorable de qqn, en soulignant les mérites, les avantages. « La grammaire, quand elle est autre chose que la constatation et recommandation prudente de l'usage le plus général » (Claudel).
3Action de conseiller avec insistance (qqch.). exhortation. « il fit à Duroy une série de recommandations pour le journal » (Maupassant). Recommandation pressante d'avoir à faire qqch. commandement, ordre. Ne pas tenir compte des recommandations de ses amis. avis, conseil. Recommandation officielle d'employer un mot plutôt qu'un autre. Spécialt Acte par lequel un conseil, un organisme international invite les parties à donner une solution particulière à leur différend. Recommandation du Conseil de sécurité de l'O. N. U.
4Garantie par laquelle un expéditeur s'assure, en payant une taxe, du bon acheminement d'une lettre ou d'un colis. Fiche de recommandation postale ( recommander, I, 5o) .
⊗ CONTR. Condamnation, 1. défense.

recommandation nom féminin Action de recommander quelqu'un, de le signaler à la bienveillante attention d'un autre ; paroles, écrit recommandant quelqu'un : Solliciter une recommandation. Une lettre de recommandation. Action d'exhorter quelqu'un à faire quelque chose, à adopter une certaine conduite : Faire une recommandation à un collaborateur. Résolution émanant d'une organisation internationale et qui en principe n'a pas force obligatoire à l'égard des États membres. Acte par lequel, au Moyen Âge, un homme faible (le recommandé) se mettait sous l'autorité et la protection d'un homme puissant. (Cette coutume fut à l'origine des liens de vassalité.) Opération par laquelle le service des postes assure la remise d'un envoi contre décharge au destinataire et le garantit contre les risques de perte, détérioration ou spoliation, moyennant une taxe perçue au moment du dépôt par l'expéditeur. ● recommandation (difficultés) nom féminin Orthographe Reste au singulier dans des lettres de recommandation. Construction On dit aujourd'hui sur la recommandation de : il s'est adressé à nous sur la recommandation de M. X. - À la recommandation de est vieilli. ● recommandation (synonymes) nom féminin Action de recommander quelqu'un, de le signaler à la bienveillante...
Synonymes :
- piston (familier)
Action d'exhorter quelqu'un à faire quelque chose, à adopter une certaine...
Synonymes :
- directives

recommandation
n. f.
d1./d Conseil sur lequel on insiste. Faire des recommandations à un enfant.
d2./d Action de recommander qqn. Lettre de recommandation.
d3./d Formalité par laquelle on recommande (sens I, 4) une lettre, un colis.

⇒RECOMMANDATION, subst. fém.
A. — Action de recommander; résultat de cette action.
1. Intervention écrite ou orale par laquelle on introduit une personne auprès d'une autre en attirant son attention, sa bienveillance sur cette dernière. Recommandation élogieuse, chaleureuse. Les deux époux vécurent, tant bien que mal, avec la pension de retraite, qui, grâce à la recommandation du général Bubna, ne se fit pas attendre (STENDHAL, Chartreuse, 1839, p. 20). Je vous donnerai des recommandations pour un certain nombre de personnes (BUTOR, Passage Milan, 1954, p. 279).
Lettre de recommandation. Lettre remise à la personne recommandée afin de l'introduire auprès de quelqu'un. Une lettre de recommandation assez pressante m'introduisit auprès du rédacteur en chef, qui me fit un accueil plein d'affabilité et de bienveillance (REYBAUD, J. Paturot, 1842, p. 61).
À/sur la recommandation. L'abbé de Saint-Denis venait de mourir. Les religieux, selon leurs priviléges, procédèrent à l'élection, et nommèrent, à la recommandation du duc de Bourgogne, maître de Villette, jeune bachelier fort docte en théologie (BARANTE, Hist. ducs Bourg., t. 2, 1821-24, p. 230). Oui, oui, fit-il avec aigreur. Je l'ai engagé, en effet, sur la recommandation de Mme de Montanel (BERNANOS, Joie, 1929, p. 591).
P. antiphr. Ils appartiennent à cette classe de gens qui n'ont d'autres revenus que leurs dettes, d'autre recommandation que leur impudence, et d'autre ressource que leur industrie (JOUY, Hermite, t. 3, 1813, p. 95).
2. Ce qui recommande, ce qui attire la bienveillance, la confiance. Elle consentit à répondre à Jean IV (...) parce que ce nom d'Armagnac était une grande recommandation pour elle (A. FRANCE, J. d'Arc, t. 2, 1908, p. 48).
3. RELIG. CATH. Recommandation au prône (vieilli). Invitation faite par le curé, lors du prône, d'avoir à prier pour des fidèles, des défunts. (Dict. XIXe et XXe s.). Recommandation de l'âme. ,,Recommandation que fait un curé en chaire, le dimanche, des défunts de la paroisse, spécialement de ceux qu'on lui signale pour le nécrologe » ``(MARCEL 1938). (Prière de la) recommandation de l'âme. Prière des agonisants que l'on récite au chevet des mourants. La mère Lecoufe [à la guillotine] fut sourde aux exhortations du prêtre qui lui faisait la recommandation de l'âme ([L'HÉRITIER], Suppl. Méd. Vidocq, t. 2, 1830, p. 129). On connaît les prières de la recommandation de l'âme. Ce sont des acclamations que l'Église prononce auprès des mourants (BARRÈS, Fam. spir., 1917, p. 48).
4. HIST. (haut Moy. Âge). Acte par lequel un homme libre se constitue l'homme d'un seigneur en s'engageant sous serment à le servir à vie en échange de la protection de celui-ci:
1. ... des seigneurs (...) ont autorité sur d'autres hommes libres (...), d'hommes à eux (...). Ces dépendants leur sont reliés par la cérémonie de la recommandation (...): le vassal met ses mains dans les mains du seigneur à qui il se recommande et s'engage par un serment personnel à le servir toute sa vie, dans la mesure qui convient à un homme libre. En échange, le seigneur prend le recommandé sous sa protection...
Fr. OLIVIER-MARTIN, Hist. du dr. fr., 1984 [1950], p. 82.
B. — Action de recommander quelque chose; résultat de cette action. Recommandation expresse, pressante, tacite; faire, prodiguer des recommandations.
1. Avis, conseil que l'on donne; mise en garde. Sachant que nous allions faire un long voyage dans la Péninsule, on nous faisait toutes sortes de recommandations (GAUTIER, Tra los montes, 1843, p. 15). Emma (...) disposa ses cheveux d'après les recom-mandations du coiffeur (FLAUB., Mme Bovary, t. 1, 1857, p. 56).
Dernières recommandations. Recommandations formulées avant un départ ou avant la mort. Laurence (...) se prépara pour le départ. (...) ses bagages furent bientôt prêts. Vers le soir, elle fit ses dernières recommandations à Catherinette (THEURIET, Mais. deux barbeaux, 1879, p. 147):
2. ... j'ai respiré largement, comme si je voulais faire provision d'air contre les étouffements du cercueil (...). J'ai écrit mes dernières recommandations (...). On m'habillera de mes burnous de voyage, les capuchons seront rabattus sur ma figure. On m'enveloppera tout entier, les bras placés le long du corps.
DU CAMP., Mém. suic., 1853, p. 302.
2. Invitation pressante à faire quelque chose; exhortation. On le rapporta [le lavement des pieds] à la veille de sa mort, par suite de la tendance que l'on eut à grouper autour de la Cène toutes les grandes recommandations morales et rituelles de Jésus (RENAN, Vie Jésus, 1863, p. 401). Tous ces nouveaux, empêtrés dans leur soutane et trop vifs encore malgré la recommandation du saint Concile de Trente: « Que les clercs n'offrent rien qui ne soit grave, modéré, plein de dignité » (BILLY, Introïbo, 1939, p. 37).
3. Spécialement
a) DR. INTERNAT. PUBL. ,,Résolution d'un organe international dépourvu en principe de force obligatoire pour les États membres`` (Jur. 1981). Recommandations du Conseil de sécurité. Selon les toutes dernières recommandations de l'O.M.S. [Office Mondial de la Santé], la vaccination réaliserait la seule solution possible au problème aigu de la blennorragie (R. SCHWARTZ, Nouv. remèdes et mal. act., 1965, p. 124).
b) POSTE ET TÉLÉCOMM. Recommandation (postale). Modalité d'expédition et de réception d'un envoi postal permettant, selon certaines formalités, d'en assurer le bon acheminement. Je vais, cet après-midi, battre le pavé de Paris, en vue de trouver les centimes nécessaires (...) à l'affranchissement et à la recommandation du paquet (BLOY, Journal, 1897, p. 264).
C. — DR. PÉNAL. ,,Acte par lequel un créancier, admis à exercer la contrainte par corps, fait opposition à la mise en liberté de son débiteur, déjà incarcéré pour dette ou délit`` (CAP. 1936).
D. — Vieilli. Estime, considération que l'on a pour quelque chose, pour une qualité, pour les mérites de quelqu'un. Avoir l'honneur en recommandation. [La] modération de ton dans les pièces de chant a esté de tout temps en une singulière recommandation (JUMILHAC, Sc. et prat. plain chant, 1847, p. 229).
Prononc. et Orth.:[]. Att. ds Ac. dep. 1694. Étymol. et Hist. 1. 2e moit. XIVe s. « action de recommander quelqu'un, de le signaler à l'attention, à la bienveillance d'une autre personne » (Vie St Evroul, éd. F. Danne, 1431); d'où a) XVe s. « prière à un saint, ici à l'image peinte sur une bannière » la recommandation de sa bannerole (OL. DE LA MARCHE, Liv., I, p. 299 ds LA CURNE); b) 1690 recommandation au prône (FUR.); 2. a) ca 1370 « action de recommander quelque chose à quelqu'un; conseil, avis » (JEAN LE FÈVRE, Lamentations Matheolus, IV, 44 ds T.-L.); b) 1936 dr. internat. publ. (CAP.); 3. ca 1470 dans la loc. en recommandation « estime que l'on a pour le mérite, pour ce qui est méritant » (GEORGE CHASTELLAIN, Chron., éd. Kervyn de Lettenhove, III, 465, 15); 4. 1580 « paroles, écrit qui recommandent quelqu'un » je luy porte mes recommandations moy-mesmes (MONTAIGNE, Essais, éd. Villey-Saulnier, I, XIV, p. 53); 5. 1690 « nouveaux arrêts qu'on fait de la personne d'un prisonnier » (FUR.); 6. 1897 « action de recommander une lettre » l'affranchissement et la recommandation du paquet (BLOY, loc. cit.). Dér. de recommander; suff. -(a)tion. Fréq. abs. littér.:838. Fréq. rel. littér.:XIXe s.: a) 1 250, b) 1 833; XXe s.: a) 1 074, b) 867. Bbg. QUEM. DDL t. 21 (s.v. lettre de recommandation).

recommandation [ʀ(ə)kɔmɑ̃dɑsjɔ̃] n. f.
ÉTYM. 1150; de recommander.
1 Action de recommander (qqn); paroles ou écrit par lequel on recommande. Appui, protection; piston (fam. et péj.).Rare. || La recommandation d'une personne par son ancien employeur.Plus cour. || Une recommandation de M. X.(Sans compl.). || Recommandation chaleureuse. || Solliciter une recommandation. || Hasarder (cit. 8) une recommandation auprès de qqn. || Homme accessible aux recommandations (→ Disparate, cit. 6).Mot (→ Couler, cit. 29), lettre de recommandation ( aussi Apostille).Des hommes sans recommandation et sans appui. Appui, faveur; référence (→ Mot, cit. 6).Portefeuille (cit. 5) plein de recommandations.
1 (…) il y avait au Cercle des Ganaches non point sir Rufus Israël, mais un de ses employés. Mais comme il était fort bien avec son patron, il avait à sa disposition des cartes du grand financier, et en donnait une à M. Bloch (…) ce qui faisait dire au père Bloch : « Je vais passer au cercle demander une recommandation de sir Rufus. »
Proust, À l'ombre des jeunes filles en fleurs, Pl., t. I, p. 773.
2 — Je sais, monsieur le Directeur, que cet employé bénéficie de chaudes recommandations et qu'il jouit d'une faveur particulière à l'Institut.
G. Duhamel, Chronique des Pasquier, VIII, VI.
3 Une carte d'introduction ne sert jamais à rien. Une lettre de recommandation sert rarement à quelque chose. Seule a quelque poids une visite, une démarche, et faite dans les termes les plus chauds et les plus pressants (…)
Montherlant, les Célibataires, I, V.
Fig. Relig. cathol. || Recommandation de l'âme : ensemble de prières pour les mourants.(1690). Vx. || Recommandation au prône : demande de prières en faveur de l'âme des défunts, faite en chaire.
2 Action de désigner (qqch.) à l'attention favorable de qqn, en en soulignant les mérites, les avantages (→ Grammaire, cit. 6; mort, cit. 17). || La chaleureuse recommandation de ce restaurant par le guide X… nous avait déterminés à y faire halte.
3 (V. 1340). || Une, des recommandations. Action de conseiller avec insistance (qqch.). Avis, conseil, exhortation. || Faire des recommandations à qqn pour qu'il fasse qqch. afin qu'il se conduise mieux. || Prodiguer ses recommandations et ses réprimandes. Chapitrer. || Recommandation pressante, impérieuse, d'avoir à faire qqch. Avertissement, commandement, ordre.
4 — Tu te maries dans trois jours, ma chère petite, me dit ma mère à l'oreille, je dois donc te faire maintenant, sans pleurnicheries bourgeoises, les recommandations sérieuses que toutes les mères font à leurs filles.
Balzac, Mémoires de deux jeunes mariées, Pl., t. I, p. 229.
5 (…) puis il fit à Duroy une série de recommandations pour le journal, bien que tout fût réglé et convenu avec M. Walter.
Maupassant, Bel-Ami, I, VI.
Dr. internat. publ. Acte par lequel un Conseil, un organisme international (Société des Nations, puis Organisation des Nations Unies) invite les parties à donner une solution particulière à leur différend. || Les recommandations du Conseil de sécurité (→ Paix, cit. 20).
4 Vx. Considération, estime que telle ou telle qualité emporte auprès d'autrui. || La recommandation de la vertu (→ Frivole, cit. 2). || « J'ai l'honneur (cit. 18) en recommandation » (Molière).
6 (…) un homme qui n'a que beaucoup de mérite pour toute recommandation (…)
La Bruyère, les Caractères, II, 4.
7 (…) et cette noblesse ne pouvait être une recommandation (…)
Balzac, la Fausse Maîtresse, Pl., t. II, p. 12.
5 (1904). Garantie par laquelle un expéditeur s'assure, en payant une taxe, du bon acheminement d'une lettre ou d'un colis. || Fiche de recommandation postale. Recommander (5.).
6 (1690). Dr. pén. « Acte par lequel un créancier fait opposition à la mise en liberté de son débiteur déjà incarcéré » (Code de procédure civile, art. 791).
8 Le débiteur pourra être recommandé par ceux qui auraient le droit d'exercer contre lui la contrainte par corps. Celui qui est arrêté comme prévenu d'un délit peut aussi être recommandé : et il sera retenu par l'effet de la recommandation, encore que son élargissement ait été prononcé (…)
Code de procédure civile, art. 792.

Encyclopédie Universelle. 2012.

Regardez d'autres dictionnaires:

  • recommandation — Recommandation. s. f. v. Il a toutes les significations du verbe Recommander. C est une puissante recommandation que celle d un tel. on ne peut rien refuser à sa recommandation. il m a fait cette grace à vostre recommandation. il a eu de fortes… …   Dictionnaire de l'Académie française

  • recommandation — (re ko man da sion ; en vers, de six syllabes) s. f. 1°   Action de recommander quelqu un. •   Il [Faret] vint à Paris fort jeune, avec des lettres de recommandation de M. de Meziriac pour plusieurs personnes d esprit, entre autres MM. de… …   Dictionnaire de la Langue Française d'Émile Littré

  • RECOMMANDATION — n. f. Exhortation instante, conseil pressant. Il a fait cela malgré toutes mes recommandations. Il se dit aussi de l’Action de recommander quelqu’un. C’est une puissante recommandation que la sienne. Il m’a accordé cette faveur à votre… …   Dictionnaire de l'Academie Francaise, 8eme edition (1935)

  • RECOMMANDATION — s. f. Action de recommander quelqu un. C est une puissante recommandation que celle d un tel. On ne peut rien refuser à sa recommandation. Il m a fait cette grâce à votre recommandation. Il a eu égard à ma recommandation. Il a eu de fortes… …   Dictionnaire de l'Academie Francaise, 7eme edition (1835)

  • recommandation — I. Recommandation non point petite, mais fort affectueuse, Non vulgaris commendatio. Brieve recommandation, Breuis commendatio. Soigneuse recommandation, Commendatio accurata. Serviteurs qui font les recommandations, Salutigeruli pueri, id est,… …   Thresor de la langue françoyse

  • Recommandation — Pour les articles homonymes, voir Recommandation (homonymie). Les industries ne fonctionnant pas correctement sans normes garantissant l interopérabilité, des organismes créés pour cela promulguent des recommandations, qui si elles sont suivies… …   Wikipédia en Français

  • recommandation — rekomendacija statusas T sritis Standartizacija ir metrologija apibrėžtis Nuostata, išreiškianti siūlymą arba nurodymą. atitikmenys: angl. recommendation vok. Empfehlung, f rus. рекомендация, f pranc. recommandation, f …   Penkiakalbis aiškinamasis metrologijos terminų žodynas

  • Recommandation —    Droit international public: résolution d un organe international dépourvue en principe de force obligatoire pour les Etats membres …   Lexique de Termes Juridiques

  • recommandation — nf. (a)rkmindachon, rèkmindachon (Albanais), rekemandachon (Giettaz, Saxel), (a)rèkmandachon (Combe Si., Villards Thônes) …   Dictionnaire Français-Savoyard

  • Recommandation Générale — La terminologie recommandation générale (RG) est utilisée dans la gestion de programme industriel pour désigner des documents portant sur la normalisation. Sommaire 1 Nature des RG 2 Portée sectorielle des RG 3 Portée internationale des RG …   Wikipédia en Français


Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”

We are using cookies for the best presentation of our site. Continuing to use this site, you agree with this.